Solutions de Financement

Nous avons bâti notre expertise sur la base de notre savoir-faire historique et approfondi dans la gestion des risques environnementaux et sociaux, le financement structuré et les marchés de capitaux pour répondre à la demande croissante de nos clients à la recherche de solutions de financement adaptées à leurs objectifs de durabilité.

 

Nous sommes convaincus que le soutien de l’impact positif de nos clients contribue à la création de nouvelles opportunités commerciales.
Notre département « E&S Advisory and Impact Finance Solutions » compte sur une équipe unique d’experts capables d’analyser et de structurer des opérations impliquant plusieurs parties, d’aider nos clients dans leurs projets de Finance Durable et à Impact Positif.
Nous exploitons notre savoir-faire étendu et tirons parti de notre présence mondiale pour proposer des solutions de financement sur mesure, allant des crédits à l’exportation, aux obligations durables, en passant par la titrisation ainsi que des services de conseil en notation ESG pour les émetteurs.

 

En 2018, nous avons financé des projets à impact positif pour un montant de 12 milliards EUR et arrangé l’émission d’obligations vertes et durables pour 18 milliards EUR.

Le Financement de projets dans le secteur des énergies renouvelables

Avec une présence mondiale et une expertise reconnue dans le secteur de l’énergie, Société Générale est un leader dans le secteur des énergies renouvelables (énergie solaire, énergie éolienne et biomasse, etc).
Depuis 2017, nous avons plus que doublé nos financements de projets portant sur les énergies renouvelables, avec un record de 22 milliards d’euros en juin 2019. En septembre 2019, en tant que signataire fondateur des Principes pour un secteur bancaire responsable, Société Générale a annoncé avoir pris de nouveaux engagements :
•    Société Générale s’engage à lever 120 milliards d’euros pour la transition énergétique entre 2019 et 2023, dont 100 milliards d’euros d’émissions d’obligations durables3 et 20 milliards d’euros consacrés au secteur des énergies renouvelables sous forme de conseil et de financement.
•    Société Générale réduira progressivement à zéro son exposition au secteur du charbon thermique, au plus tard en 2030 pour les entreprises ayant des actifs dans les pays de l’UE ou de l’OCDE et d’ici 2040 pour le reste du monde.

3 Émissions d’obligations durables dirigées ou co-dirigées par Société Générale. Les obligations durables comprennent les obligations vertes (« Green bonds ») et durables (« Sustainability Bonds ») (telles que définies par les directives de l’ICMA et le GBS de l’UE) ainsi que les obligations liées à des objectifs climatiques.

 

Obligations vertes, obligations à impact social et à impact positif

La plateforme de Société Générale combine notre expertise de longue date en matière environnementale, sociale et en « impact structuring », avec nos services de structuration et de distribution sur les principaux marchés obligataires.

Depuis 2016, Société Générale agit en tant que Gestionnaire Principal pour plus de 100 obligations vertes et sociales, et une obligation durable, pour un montant total supérieur à 82 milliards d’euros4. Par ailleurs, Société Générale agit en tant que conseiller en structuration pour les obligations, vertes, sociales et durables inaugurales hautement visibles pour ses principaux clients dans toutes les classes d’actifs – entreprises, institutions financières, émetteurs souverains, supranationaux et agences (SSA) – en Europe et en Asie, soulignant ainsi les fortes capacités de la banque en matière de conseil en finance Durable et à Impact Positif.

Afin de soutenir le développement du marché obligataire durable dans son ensemble, Société Générale participe activement à plusieurs initiatives, notamment en tant que signataire des Directives de l’ICMA sur les obligations Vertes et Sociales et en tant que première banque française à rejoindre en 2018 le Programme de Partenariat du Climate Bond Initiative.

4 Chiffre à la fin octobre 2019.

Notre projet

  • En tant qu’émetteur, le Groupe Société Générale a déjà levé cinq obligations à Impact Positif. La dernière en date étant l’émission inaugurale d’une Obligation Sécurisée à Impact Positif d’un montant de 1 milliard d’euros à 10 ans, par Société Générale SFH, le 10 juillet 2019. Il s’agit de la première obligation verte sécurisée en France consacrée au refinancement de prêts immobiliers résidentiels accordés pour les 15 % de logements ayant la plus faible empreinte carbone en France. On constate que, non seulement l’opération respecte les meilleures pratiques du marché (ICMA GBP, UNEP-FI PPIF) mais la méthodologie de sélection des actifs a été reconnue par le Climate Bonds Initiative (CBI), qui a certifié l’émission obligataire et a également retenu la méthodologie comme Standard CBI pour l’immobilier résidentiel en France métropolitaine.

  • Société Générale est devenue la première banque étrangère à avoir obtenu l’approbation de la Commission de Surveillance Financière de la République de Chine (Taiwan) pour l’émission d’Obligations à Impact Positif libellées en TWD à Taïwan. Les fonds levés seront utilisés pour financer des projets d’énergie renouvelable à Taiwan, tel que le premier parc éolien en mer de Taiwan.

  • Société Générale place l’évaluation ESG au cœur de sa recherche actions. Le département Cross Asset Research de Société Générale fait évoluer son offre pour intégrer de manière systématique à ses publications actions une analyse sur les dimensions Environnementale, Sociale et de Gouvernance d’entreprises (ESG), en complément de l’analyse financière fondamentale. Cette nouvelle offre sera disponible à partir de janvier 2020, faisant de Société Générale l’un des premiers acteurs à développer cette approche holistique en matière de recherche actions.

 

Crédits et obligations à impact

Pour valoriser, de manière innovante, la performance de nos clients en termes de durabilité, Société Générale a développé une solution de Crédit à Impact, qui aligne la structure de financement sur les réalisations du client en termes d’objectifs de responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

Ces objectifs, qui sont définis au cas par cas, sont abordés avec nos clients et soutenus par un mécanisme d’incitation. Avec cette solution structurée sur mesure, Société Générale unit ses forces à celles de nos clients pour les aider à réaliser leur ambition en termes de durabilité et à atteindre leurs objectifs RSE. Ces mécanismes offrent de multiples possibilités de structuration et peuvent également être utilisés dans la structuration des obligations.

En 2018, nous avons accordé 1,4 milliards d’euros de crédits à impact positif à nos clients.

 

Partenariats avec des institutions supranationales, multilatérales et de financement du développement (MDFI)

En tant que prêteur international avec une présence de longue date dans de nombreux pays en voie de développement, nous sommes convaincus que la forte complémentarité entre les connaissances locales, le savoir-faire des institutions de financement du développement et notre propre expertise produit nous rend collectivement plus forts pour faire face aux enjeux du développement dans ces pays.

Les banques multilatérales de développement et autres institutions de financement du développement sont les principaux partenaires avec lesquels Société Générale entretient des relations longues et fructueuses. Notre coopération s’appuie sur une large gamme d’instruments de cofinancement tels que les prêts à tranche B, les garanties contre le risque souverain, les dispositifs de financement avec partage des risques ou les garanties partielles de crédit. Au fil des ans, nous avons conçu des solutions pour appliquer ces instruments dans un grand nombre de nos domaines d’expertise financière, du financement de projets et de matières premières à la gestion des marchés de capitaux et des risques.

 

Financement des exportations

Avec une présence mondiale, Société Générale est un leader dans le financement des exportations et contribue au financement à long terme d’investissements dans les pays émergents.

Depuis 2017, l’équipe dédiée au Financement des Exportations a intégré les Objectifs de Développement Durable dans son modèle économique, ce qui a permis le financement de nombreux projets. En 2018, on compte un grand nombre de projets industriels et d’infrastructure en Afrique, par exemple pour l’eau potable, les ponts et l’infrastructure des villes, le financement d’équipements météorologiques ainsi que les ateliers sur la maintenance des trains.

Nous sommes fiers de notre engagement en Afrique5, un pays dans lequel nous sommes implantés depuis de nombreuses années et où nous avons créé d’importantes franchises qui contribuent au développement des économies et des communautés locales. Cette présence de longue date sur le continent permet d’offrir à nos clients un accès inégalé aux marchés locaux.

5Grow with Africa: https://www.societegenerale.com/en/strengh-of-africa/african-strategy

 

Finance basée sur l’impact, un nouveau territoire

Bien que la finance à impact positif constitue une étape cruciale dans la démarche d’impact de toute société ou tout investisseur, la transition vers un modèle à impact représente un changement disruptif qui suppose une transformation complète du modèle économique, du modèle de financement et du suivi des performances, de façon à ce qu’ils soient tous alignés et centrés sur l’impact6.

Les modèles économiques basés sur l’impact placent les résultats à impact positif au cœur des objectifs stratégiques et de la prise de décisions d’une société, au motif que les bénéfices durables et la création de valeur à long terme relèvent de la capacité à générer un impact positif pour les parties prenantes d’une société et pour l’environnement.

La finance basée sur l’impact vise à financer des modèles économiques émergents en maximisant et en monétisant les impacts.

Des solutions techniques existent déjà pour faire face aux divers enjeux mondiaux, mais les modèles économiques traditionnels ne fonctionnent pas, en particulier car ce sont les pays en voie de développement, y compris les zones rurales éloignées, qui sont les plus touchés.

Nous collaborons avec les équipes en charge de l’innovation et du développement de nos clients pour concevoir ensemble de nouveaux modèles économiques rentables leur permettant d’accéder à de nouveaux marchés et de garantir la croissance durable de leur société, tout en répondant aux besoins de la planète et des populations.

En utilisant le pouvoir de la digitalisation pour maximiser les impacts positifs, nous ciblons d’autres secteurs, créons de nouveaux partenariats pour proposer des solutions basées sur l’impact, rentables, qui répondent aux besoins des communautés locales dans des régions géographiques considérées comme étant à risque.

Ces projets de finance basée sur l’impact montrent que le développement économique, l’infrastructure, l’éducation et les soins de santé sont intimement liés et que l’augmentation du nombre de clients et la diversification du risque économique permettent d’améliorer l’accès au financement.

6 Pour en savoir plus, consultez le rapport « Repenser l’impact pour financer les ODD », rédigé par Société Générale et l’Initiative Positive Impact de UNEP FI http://www.unepfi.org/positive-impact/rethinking-impact/ 

Illustration d’un programme basé sur l’impact à l’aide du lampadaire intelligent

 

Dans cette illustration, le lampadaire intelligent devient un outil de développement à la fois dans les villes et dans les zones rurales, un moyen d’apporter une réponse à deux des principaux problèmes auxquels sont confrontées les populations : l’accès à l’électricité et la connectivité.

 

  • L’électricité renforce la sécurité des personnes et des entreprises, avec à la clé une activité économique plus intense, plus d’emplois, et en définitive un tissu social plus fort.
  • La connectivité permet aux personnes d’accéder aux services bancaires en faisant progresser l’inclusion financière, et en favorisant l’émergence de nouveaux soins de santé et de nouvelles formes d’éducation, en particulier dans les zones rurales.

Comment ça marche ?

Étant donné que le schéma classique met en relation les utilisateurs d’un service avec un prestataire et implique un remboursement direct par l’utilisateur au prestataire, les solutions basées sur l’impact identifient les multiples bénéficiaires potentiels d’une infrastructure, en mettant l’accent sur le fait que le développement économique, l’infrastructure, l’éducation et les soins de santé sont intimement liés. Cette pratique permet à plusieurs bénéficiaires de contribuer au projet, aussi bien les industriels que les bailleurs de fonds, en élargissant leur clientèle et en diversifiant leur risque.

Dans ce cas, en s’appuyant sur un nouveau modèle économique axé sur les impacts positifs générant des revenus et de l’épargne, et en centralisant l’expertise nécessaire, la construction et la rénovation des parcs d’éclairage public peuvent être effectuées de façon plus efficace et engendrer des revenus dérivés des nouveaux services.

 

 

Villes durables

Les sociétés de demain devront relever des défis majeurs. Elles devront accompagner les projets d’urbanisation et d’infrastructures dans les pays émergents, contribuer à réinventer la ville pour des pays plus vieillissants, tout en optimisant l’innovation digitale de la « smart city » ou l’approche inclusive et articulée des défis environnementaux et sociaux.

Société Générale accompagne les villes, les fournisseurs et les gouvernements dans cette transition, au travers d’actions et d’initiatives concrètes.

  • Le réseau de Banque de détail en France est déjà fortement engagé dans le programme « Grand Paris ».
  • Les activités de Banque de Financement ou de Relation Clients & Banque d’Investissement portent de multiples projets d’infrastructures urbaines, en pays développés ou émergents.
  • ALD Automotive a lancé plusieurs axes pour répondre aux exigences qui s’imposent dans les métropoles européennes en vue de limiter les émissions de Gaz à effet de serre (GES) ou de particules fines, et adapte son offre de services à une évolution vers une « Mobilité d’usage ».
  • Le département Equipement Finance est engagé de son côté sur des programmes d’équipements de nouvelles formes d’éclairage urbains et de transports.
  • Sogeprom travaille activement à des approches innovantes de rénovation urbaine.
  • À travers ses différentes implantations en Afrique, Société Générale place les financements d’infrastructures au cœur de son initiative « Grow with Africa », y incluant des projets d’énergie, assainissement d’eau, gestion des déchets, transports publics...

Tous ces changements positifs appellent à travailler sur de nouveaux modèles, ouverts à l’innovation technologique, sociétale ou culturelle et imprégnés des analyses d’impact environnemental et social que développe le Groupe.

C’est dans ce cadre que la Banque s’est associée aux efforts de recherche en devenant partenaire fondateur du programme « Smart Cities Accelerator » lancé par Netexplo sous l’égide de l’UNESCO et du Ministère des Transports.

Découvrez nos solutions