Accompagner les clients dans leur transformation stratégique

31/01/2022

2021 a été une année exceptionnelle pour le financement d’acquisitions en Europe, marquée par la position de leader de Société Générale en tant que teneur de livre pour l’année 2021 (source : Dealogic & IFR).

Portés par la dynamique record des fusions-acquisitions, les crédits d’acquisition syndiqués européens ont fortement augmenté en 2021, environ 60% en volumes par rapport à 2020 à 165 milliards d’euros (représentant environ 30% de l’ensemble du marché des prêts selon Dealogic), stimulés par les tendances de consolidation dans tous les secteurs avec une liquidité abondante des entreprises, des banques et des investisseurs.

Dans ce contexte favorable, Société Générale a mené plusieurs transactions de premier plan auprès de clients stratégiques de la zone EMEA, sur différents secteurs et avec des profils de crédit variés. La banque a notamment dirigé une prise ferme record de 22,4 milliards d’euros pour le client allemand Vonovia dans le cadre de l’acquisition de Deutsche Wohnen. Laurent Vignon, Responsable Crédits Syndiqués, EMEA a noté : « En Europe, cette transaction est la plus importante prise de contrôle en 2021 et le plus gros prêt syndiqué depuis cinq ans ». Et en tant que Global Coordinator, Société Générale a dirigé les émissions obligataires qui ont suivi pour un montant total de 9 milliards d’euros ainsi que l’augmentation de capital de 8,1 milliards d’euros réalisée par Vonovia, la plus importante opération actions en Europe depuis 2017. 

Société Générale a également souscrit un financement d’acquisition de 5,5 milliards d’euros soutenant l’offre de Faurecia sur Hella, le plus important financement d’acquisition en faveur d’une entreprise entreprise notée non investment grade en 2021. Intégrant les critères ESG dans notre offre client pour les transactions stratégiques, nous avons agi en tant que Rating Advisor sur la notation crédit et ESG, et structuré une solution de refinancement sur mesure, agissant en tant que Sole Structuring Bank pour l’émission obligataire durable de 1,2 milliard d’euros qui a suivi. 

Les financements en faveur de Meridiam-GIP pour le rachat d’une partie de Suez (6 Mds$), de Bouygues dans le cadre de l’acquisition de Equans (6,8Mds$), du retrait de la cote d’Iliad (5.5Mds$) ou encore de CPI Property Group pour son rachat de Immofinanz (2.8Mds$) sont parmi les nombreux deals menés par la banque en Europe cette année. 

Ainsi, Société Générale est le leader du marché du financement des acquisitions en 2021, se classant n°1 du classement Dealogic en tant que teneur de livres dans la zone EMEA et en France. « Il s’agit d’une reconnaissance fantastique de la part de nos clients sur notre capacité à être un partenaire clé alors qu’ils se lancent dans des initiatives stratégiques et accélèrent leur transition énergétique et/ou leur transformation numérique », a déclaré Bruno Magnouat, Responsable Mondial de la plateforme Conseil et Financement « et de notre capacité à leur proposer une approche conseil intégrée, à exécuter des transactions de taille significative et à leur donner accès aux marchés de capitaux ».

L’année 2022 a démarré avec un bon niveau de confiance de la part des différents acteurs, malgré une inflation croissante et l’incertitude entourant la situation géopolitique et sanitaire qui pourrait affecter les valorisations. A ce titre pour l’instant, le rythme de l’activité M&A est en ligne avec les tendances 2021. Les entreprises affichent toujours de solides profils de crédit, une liquidité abondante et un bon accès aux marchés financiers dans toutes les classes d’actifs. Les acteurs du capital-investissement ont une puissance de feu massive et croissante. Les actionnaires et les nouveaux entrants continuent de forcer les entreprises à se recentrer, à être plus agiles et à adapter leurs business models à la transition énergétique et/ou à la transformation technologique et numérique dans un contexte de perturbations liées au Covid.   

Ainsi le flux des opérations stratégiques (acquisitions, alliances, spin-offs, réorganisations, retraits de cote, …) devrait rester élevé, avec l’implication de fonds (private-equity, infrastructures, souverains, SPAC...), potentiellement en partenariat avec des entreprises et sur des opérations de taille importante. 

Pour les prochains mois, Société Générale pourra s’appuyer sur sa position de leader et sa franchise intégrée de banque d’investissement pour accompagner ses clients dans un environnement actuel volatile. 
 

Bruno Magnouat Global Head of Advisory & Financing Group Société Générale
Laurent Vignon Head of EMEA Loan Syndicate Société Générale