Comment l'innovation en matière d’obligations durables génère un changement positif

13/06/2022

L'expansion du marché des obligations durables ouvre de nouvelles possibilités de financement pour un éventail d'entreprises plus large et met en relation les investisseurs avec des projets qui soutiennent la transition de l'Asie vers un futur à faible émission de carbone.

Figure 1 : Émissions d’obligations durables en
Asie-Pacifique

Les émissions d'obligations durables de l'APAC augmentent, mais les obligations vertes restent les plus populaires (source: Bloomberg)
Source: Bloomberg

Les obligations durables commencent à s'imposer en Asie-Pacifique. En 2021, les émissions ont atteint le niveau record de 139 milliards de dollars américains, les entreprises et les gouvernements ayant levé des fonds pour des initiatives vertes, sociales et durables. Dans cet accroissement d'activité, l'arrivée des obligations liées au développement durable (Sustainability-Linked Bonds) est particulièrement prometteuse pour la région, où des solutions de financement innovantes seront essentielles à la transition vers une société plus durable et plus faible en émission de carbone.

Jusqu'à récemment, le produit d’émissions d'obligations durables ne pouvait être utilisé que pour financer ou refinancer directement des projets éligibles verts et/ou sociaux. Si, à l'origine, l’essentiel de ces émissions était constitué d'obligations vertes destinées à des fins environnementales, le COVID-19 a provoqué une forte hausse de la demande d'obligations sociales pendant que le monde entier se concentrait sur l'impact économique et social de la pandémie sur les communautés vulnérables. Le segment des obligations sociales a une nouvelle utilité qui devrait perdurer même si la reprise économique s'accélère.1 En parallèle à la demande accrue d'obligations sociales, les émissions d'obligations durables, dont le produit peut être utilisé pour financer une combinaison de projets verts et sociaux, ont connu une hausse significative.

Les obligations liées au développement durable ouvrent de nouvelles perspectives

Ces obligations sont apparues pour la première fois en Europe en 2019. Ce concept a créé une différence majeure en se focalisant sur l’utilisation des produits des obligations vertes, sociales et durables plutôt que de permettre aux émetteurs de lever des fonds à des fins plus standard pour les entreprises. Toutefois, les émetteurs d’obligations liées au développement durable doivent s'engager à atteindre des objectifs environnementaux ou sociaux ambitieux, significatifs et mesurables dans des délais déterminés, tels que l'augmentation de la part des énergies renouvelables dans leur mix énergétique global ou l'amélioration de la diversité des genres au sein du conseil d'administration. Le non-respect de ces engagements entraîne une augmentation du taux du coupon ou le paiement d'une prime à l'échéance, ce qui incite les émetteurs à respecter leurs engagements en matière de durabilité.

Un nombre croissant d'entreprises se tournent vers ces obligations pour lier leur financement à leurs ambitions en matière de développement durable. Ce format est particulièrement populaire dans les secteurs des services publics, de la consommation, des matériaux et des soins de santé, tant pour les émetteurs de catégorie investissement que pour ceux de catégorie investissement inférieure. Bien que leur nombre soit encore limité, les institutions financières et les États souverains ont également commencé à exploiter le marché des obligations liées au développement durable. Société Générale a participé à de récentes transactions qui ont fait date, notamment la première obligation liée au développement durable en euros du conglomérat australien Wesfarmers, la première d'un État souverain pour la République du Chili et l'une des rares obligation d'une institution financière pour le gestionnaire d'actifs alternatifs Intermediate Capital Group.

Les cinq étapes clés à considérer pour les entreprises qui envisagent de mettre en place une obligation liée au développement durable :

Selecting KPIs
1. Sélection des indicateurs clés de performance 

Il est important de définir et de sélectionner des indicateurs clés de performance (ICP) pour s'engager auprès des investisseurs qui cherchent un engagement significatif.

Translating KPIs into targets
2. Traduire les indicateurs clés de performance en objectifs

Les objectifs environnementaux et sociaux doivent être ambitieux et mesurables, dans la mesure du possible, fondés sur des données scientifiques, et servir de référence pour les performances de l'émetteur en matière de développement durable. 

Defining an incentive mechanism
3. Définir un mécanisme d'incitation 

Sur les marchés obligataires, cela prend généralement la forme d'une majoration du coupon si les objectifs ne sont pas atteints.

Reporting
4. Établir des rapports 

Les émetteurs doivent être prêts à rendre compte au moins une fois par an de leurs performances par rapport aux objectifs.

Verifying
5. Vérification

Les rapports doivent être évalués et vérifiés par un examinateur externe, afin d'évaluer de manière indépendante les trajectoires des KPI et, le cas échéant, de confirmer que les objectifs sont atteints.

 

Poursuite de l'expansion et de l'innovation

Au-delà des obligations liées au développement durable, nous sommes optimistes quant aux perspectives de tous les produits d'investissement ESG, la croissance quasi exponentielle observée ces dernières années étant alimentée par une augmentation identique de l'intérêt des investisseurs pour les considérations de durabilité dans leurs processus d'investissement.

À mesure que l'univers des obligations liées au développement durable continue de s'étendre, d'autres innovations associant capital et durabilité verront le jour, et nous sommes impatients de poursuivre notre contribution à la croissance de ce marché en Asie-Pacifique. En plus d'introduire les obligations liées au développement durable sur de nouveaux marchés, nous avons récemment agi en tant que « joint bookrunner » pour la première obligation liée au développement durable de Singapour pour UOB (United Overseas Bank Ltd), la première AT1 durable d'une banque indienne pour Axis Bank, l'une des premières obligations vertes de niveau 2 en Australie et en Nouvelle-Zélande pour Westpac, et de nombreuses obligations vertes, sociales et durables pour des institutions chinoises et sud-coréennes. En outre, nous avons participé à la structuration et à l'exécution de la première obligation verte émise par une société de métaux et mines en Asie-Pacifique pour le groupe australien Fortescue Metal, qui a également été la première entreprise de son secteur à établir un cadre de financement durable.

Nous pensons que ce type d'innovation dans de nouvelles structures, secteurs et pays est essentiel pour soutenir la transition climatique et le programme de développement durable en Asie-Pacifique. Il ne fait aucun doute que les émetteurs et les investisseurs adhèrent au concept d'obligations durables, et nous sommes ravis de contribuer à orienter cet enthousiasme vers des financements qui ont un impact positif.

 

https://www.spglobal.com/marketintelligence/en/news-insights/latest-news-headlines/social-bond-surge-appears-here-to-stay-as-covid-19-crisis-shifts-funding-needs-58602191 

 

View error, use summary wall block instead

Raj Malhotra Responsable des marchés de capitaux de dettes pour l'Asie-Pacifique Société Générale