Une stratégie data : pour quoi faire ?

05/10/2021

Depuis plus d’un an, les activités du Global Transaction Banking de Société Générale déroulent une feuille de route data ambitieuse. Celle-ci repose sur une conviction : la donnée très abondante que génère notre activité de flux va nous permettre de mieux connaître nos clients et de mieux répondre à leurs besoins, mais aussi simplifier la vie de nos collaborateurs, qu’ils soient commerciaux, équipes de contrôle, experts métier ou opérateurs de back office. La crise sanitaire n’a fait que renforcer la pertinence de cette approche.

Cette feuille de route s’inscrit dans l’ambition que nous portons depuis plusieurs années déjà : être un banquier relationnel de bas de bilan. Elle est centrée sur des cas d’usage précis et s’est traduite par la création d’une filière organisationnelle dédiée à la donnée. Nous y consacrons un budget de dix à vingt millions d’euros chaque année.

Pour renforcer la relation client

« À travers toute la banque, la donnée est en effet destinée à devenir un levier pour renforcer la relation client, en permettant notamment la constitution de parcours digitaux homogènes, la création de nouveaux services, le renforcement de nos capacités de conseil… Elle ouvre aussi la porte à une réflexion autour des modèles de plate-forme et des nouveaux agents économiques. Tout cela pour mieux répondre aux besoins de nos clients. »

En ce qui concerne le Global Transaction Banking, les attentes des clients sont particulièrement nombreuses et parfois difficiles à concilier : lutte contre la fraude, cyber-sécurité, prédictabilité, fiabilité de l’information, temps réel, transparence, simplicité et selfcare, mais aussi accompagnement (humain) personnalisé… Nous avons la conviction que la donnée va nous permettre de mieux répondre à chacun de ces enjeux

Pour renforcer notre rôle d’expert et notre capacité d’innovation


Dans un contexte où le monde des paiements est en pleine évolution et leur tarification, en forte baisse, la data nous permet de remonter dans la chaîne de valeur et de renforcer notre rôle d’expert et notre capacité d’innovation. En s’appuyant sur les bons algorithmes et les bons modèles, nous développons des outils prédictifs d’analyse de risque dans le domaine du factoring par exemple ou de gestion de la trésorerie grâce à des outils de benchmark du BFR de nos clients. Nous pouvons créer des solutions de détection de fraude plus efficaces. Nous concevons des tableaux de bord consolidés pour que nos clients puissent avoir une vision complète de leur activité. Par exemple, nos équipes développent une solution de suivi des transactions du Trade qui permettra de donner à nos opérateurs de back office et nos clients une vision partagée en temps réel du statut de la transaction, répondant ainsi au besoin de transparence et d’information de nos clients en plus d’être un facteur d’efficacité opérationnelle. Dans le domaine du correspondent banking, notre portail de web banking permet aux clients de visualiser en temps réel leurs paiements grâce à SWIFT gpi incluant toutes les informations SWIFT, le temps de paiement et du traitement, ainsi que les commissions bancaires. Le champ des possibles est vaste et il ne s’agit là que de quelques cas d’usage de la donnée dans nos métiers. 

Afin d’avancer rapidement sur le chemin qui nous conduit vers un modèle d’entreprise “data-driven”, un effort particulier a été déployé en matière de formation et d’accompagnement des équipes métiers. Certes, la donnée repose sur des solutions applicatives et des infrastructures techniques, mais la donnée est tout autant un enjeu métier, auquel chacun doit être sensibilisé et préparé.

Pour répondre aux besoins de nos clients et de nos équipes


Aux côtés de nos équipes métiers, de nouveaux profils ont été intégrés pour opérer cette transformation : data engineers, data scientists, data analysts, spécialistes de l’intelligence artificielle… Notre filière data compte aujourd’hui plus de 60 professionnels, qui peuvent s’appuyer sur les ressources techniques déployées au niveau du Groupe, ainsi que sur des échanges fructueux avec les autres data labs qui ont été constitués dans les différentes business units de Société Générale. Loin d’être un nouveau silo, cette filière data a vocation à travailler au plus près des équipes métiers, pour répondre très concrètement à leurs besoins et à ceux de nos clients.

Dans le respect de la confidentialité des données que nos clients nous confient


En tant que tiers de confiance, nous sommes bien évidemment extrêmement soucieux de la confidentialité avec laquelle nous opérons les données que les clients nous confient au travers de leurs opérations de Transaction Banking. Avec un impératif absolu de respecter les exigences réglementaires en vigueur dans l’exploitation interne des données au service de nos clients. Nous nous interdisons de monétiser la donnée de nos clients. C’est aussi cela être une banque responsable.

L’ère de la donnée porte en elle des promesses d’ouverture, d’innovation et de constitution de nouveaux modèles avec des partenaires externes innovants. Ce mouvement sera, je n’en doute pas, créateur de valeur pour chacun !