La banque est pionnière sur les nouveaux marchés d'énergies renouvelables

23/05/2022

Interview de nos experts Federico Turegano et Olivier Musset publiée sur Risk.net le 5 mai 2022.

Comparé à ce qui devait suivre, le premier semestre 2021 a été une période relativement neutre sur les marchés du financement des matières premières et de l’énergie. « La demande était en hausse au sortir de 2020, les prix des matières premières se consolidaient, nous ne savions pas encore que l’inflation allait devenir un problème… l’accès à la liquidité était facile », explique Federico Turegano, basé à New York et Responsable mondial des ressources naturelles, de l’énergie et des infrastructures chez Société Générale, lauréate du prix Commodity Finance House of the Year décerné par Energy Risk. 

Depuis lors, l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la crise des marchés énergétiques et les inquiétudes croissantes concernant l’inflation ont changé la donne. « Cette année, l’environnement est plus difficile pour la prise de risque et pour la prise de décision », affirme Federico Turegano, même s’il souligne que « le flux d’activités reste assez important ». 

Il reste en effet largement de quoi occuper les banquiers spécialistes du domaine de l’énergie. La demande post-Covid inattendue, la nécessité de remplacer les exportations d’énergie russe et de décarboner la production mondiale d’énergie sont autant de facteurs qui créent un besoin énorme de nouvelles infrastructures d’extraction, d’approvisionnement et de production. 

Cliquez ici pour lire l'article dans son intégralité 


Source: Risk.net, 5 mai 2022

Olivier Musset Global Head of Energy Societe Generale Corporate and Investment Banking