L'obligation la plus importante au monde liée à la durabilité est émise en Italie grâce à un swap de devises innovant

26/07/2021

Enel, un groupe énergétique multinational basé en Italie et leader mondial dans le secteur de l'énergie, a placé la plus grande obligation liée au développement durable au monde, toutes devises confondues, un instrument multitranches de 4 milliards de dollars américains aux États-Unis et sur les marchés internationaux, dépassant son précédent record s’élevant à 3,25 milliards d'euros placé en juin dernier.

Parallèlement à cette transaction, l’entreprise a signé de nouveaux "Sustainability-Linked Cross Currency Swaps" afin de se couvrir contre le risque de change dollar/euro et le risque de taux d'intérêt. La caractéristique innovante de ces instruments dérivés est l'engagement des contreparties à atteindre des SPT (Sustainability Performance Targets) spécifiques et ambitieux, avec une réduction ou une pénalité dans le coût de la transaction basée sur la capacité de chaque contrepartie à atteindre son SPT respectif.

Enel est à l'avant-garde du changement vers un système énergétique durable, engagé à piloter la transition vers un système plus durable en accélérant la production d'énergies renouvelables dans le monde entier, en se fixant des objectifs toujours plus ambitieux et en mettant en œuvre sa stratégie de décarbonisation et d'électrification.
 

« Dans les années à venir, nous assisterons à une forte accélération des investissements alignés sur les ODD, qui représenteront un levier essentiel pour créer de la valeur durable à long terme pour tous. Nous sommes fermement convaincus que la finance liée au développement durable permettra de renforcer les marchés de capitaux durables, en plaçant les objectifs liés aux ODD et la valeur financière au cœur de sa structure, en remplaçant progressivement la dette conventionnelle. »

Alberto De Paoli,
directeur financier d'Enel

L'émission a été sursouscrite trois fois, avec des ordres d'environ 12 milliards de dollars US, ce qui représente la plus grande transaction liée au développement durable jamais réalisée sur les marchés de capitaux à revenu fixe, ainsi que la plus grande transaction de financement durable à revenu fixe de l'année à ce jour par une société émettrice.

Le succès de la nouvelle émission est une reconnaissance claire de la stratégie de durabilité du Groupe et de sa capacité à générer de la valeur en contribuant à la réalisation des objectifs de développement durable fixés par les Nations unies. 

À cet égard, Enel a annoncé en octobre 2020 une révision de la quantité d'émissions directes de gaz à effet de serre de scope 1 de son Groupe pour 2030, avec une réduction de 80 % par rapport à la référence 2017. L'objectif est certifié par l'initiative Science Based Targets (SBTi) comme étant compatible avec la limitation du réchauffement climatique à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels.

Société Générale a agi en tant que Joint Bookrunner pour les deux dernières obligations S-L et en tant que Contrepartie de couverture pour le S-L Cross Currency Swap.

« Société Générale est pionnière dans le domaine des produits dérivés liés au développement durable, et nous sommes ravis d'être choisis comme partenaire de choix par ENEL. Ensemble, nous avons conçu le tout premier cross currency swap lié aux ODD négocié en 2019 et nous sommes très heureux de participer à nouveau à cette transaction historique avec un cross currency swap innovant lié au développement durable. »

Riccardo Terzolo,
responsable de la vente des activités de marchés en Italie

« Chez Société Générale, nous sommes très fiers d'avoir accompagné le groupe Enel dans le lancement réussi de ces deux opérations stratégiques sur les deux plus importants marchés de capitaux au monde. Enel représente sans aucun doute un cas exemplaire. »

Michele Cortese,
responsable DCM pour l'Italie et la Grèce.