Guinée : des milliers d'emplois créés grâce à un projet de développement majeur pour le pays

05/02/2020

La société Guinea Alumina Corporation a lancé ses premières exportations de bauxite, minerai stratégique pour la production d'aluminium. Retour sur un projet monumental qui a contribué à l'économie guinéenne et à la création de milliers d'emplois.

Bien que la Guinée soit le plus grand détenteur de bauxite au monde, la plupart des gisements du pays sont actuellement sous-développés. La construction d'une mine de bauxite dans la région de Boké aide le pays à s'imposer comme producteur et exportateur de bauxite de classe mondiale. Ce projet, entrepris par la société Guinea Alumina Corporation (GAC), acteur majeur du secteur minier en Guinée et filiale d'Emirates Global Aluminium, est l'un des plus importants investissements dans le pays de ces 40 dernières années. La mine, dont les exportations ont commencé en août 2019, devrait produire près de 12 millions de tonnes par an. Des infrastructures associées ont également été développées, dont la modernisation d'un système ferroviaire et la construction d'un nouveau terminal portuaire.
Ce projet a un impact transformateur sur le pays avec une contribution annuelle estimée de 700 millions USDau produit intérieur brut (PIB) de la Guinée, soit plus de 5% du PIB du pays. Il a également un impact positif sur les communautés locales avec des milliers d'opportunités d'emploi. Plus de 4 600 personnes ont ainsi été embauchées pour la construction du projet à son apogée, dont plus de 85% étaient des Guinéens. L'engagement de GAC dans la région ne s'arrête pas là. La société a investi dans l'installation d'eau potable, l'ouverture de dispensaires de santé et la construction d'écoles. Des cours d'alphabétisation et des formations professionnalisantes sont également prodigués à la population locale.
En outre, ce projet joue un rôle dans la transition énergétique. L'aluminium, principalement composé de bauxite, possède une large gamme de propriétés uniques telles que son faible poids qui contribue à développer des produits bas carbone, des voitures plus légères et des bâtiments économes en énergie, en plus d'être hautement recyclable. Ce métal a également été identifié par la Banque mondiale comme un acteur majeur de la transition vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre en raison de son utilisation dans le stockage de l'énergie éolienne, solaire et énergétique. La bauxite est produite par GAC conformément aux normes de durabilité les plus élevées, notamment les normes de performance de la Société financière internationale (SFI), la référence mondiale en matière de gestion des risques environnementaux et sociaux. Ce projet est donc une illustration particulièrement pertinente de la façon dont une transition mondiale vers des technologies plus respectueuses de l'environnement peut créer des opportunités pour les pays en développement dotés de ressources minérales1.

Le partenariat établi avec les prêteurs de GAC garantit le succès à long terme de notre projet en Guinée. Pour EGA, ce financement de projet est en ligne avec notre stratégie d'allocation du capital. Nous nous sommes engagés à construire puis exploiter la mine de bauxite de GAC selon des normes élevées, et ainsi contribuer à améliorer le développement durable en Guinée tout en participant à sa croissance économique.

Abdulla Kalban,
directeur général et chef de la direction du groupe EGA et président du conseil d'administration de Guinea Alumina Corporation S.A.

 

Société Générale, fortement implantée en Guinée et dans toute l'Afrique francophone, a été l'une des banques clé dans ce projet, et a agi en tant que conseiller financier, prêteur initial et agent onshore des sûretés dans ce financement de 750 millions de dollars. Le soutien de Société Générale à GAC, aux côtés de la SFI et de l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA)1, illustre la pleine implication de la banque sur le continent africain, et sa volonté de contribuer au développement économique local. Avec le rôle croissant des minéraux et des métaux dans la transition énergétique2, Société Générale montre aussi par ce financement son engagement croissant pour la lutte contre le changement climatique.

 

La transaction GAC illustre parfaitement la façon dont Société Générale peut financer de manière responsable l'économie réelle et contribuer au développement du continent africain tout en permettant la production durable de minéraux essentiels utilisés dans des technologies innovantes respectueuses du climat.

Stéphanie Clément de Givry,
Responsable Mondiale Financement Métaux & Mines chez Société Générale
No author id set