Quelles solutions pour financer le développement durable dans les économies émergentes ?

07/05/2020

Les obligations vertes font la une des journaux quand il s'agit d'évoquer le financement du développement durable dans les économies émergentes, mais elles ne représentent en réalité qu'une petite partie de cette activité. Les banques multilatérales de développement sont les agents du changement les plus actifs, car elles sont les pionnières des méthodes de financement encourageant une croissance durable et favorisant une participation plus directe des banques et des investisseurs du secteur privé.

Ce qui est en jeu, ce sont les 2 600 milliards de dollars que les Nations Unies estiment nécessaires chaque année pour combler le déficit d'investissement observé depuis 2015 afin d'atteindre les SDG d'ici 2030, en grande partie dans les économies émergentes.

Le rôle des banques multilatérales est de plus en plus important et évolue afin de combler cet écart, à la fois en orientant les capitaux du secteur privé qu'ils ont empruntés et en recherchant de nouveaux moyens de rendre les projets directement finançables sur les marchés. Non seulement le développement durable a toujours été au cœur de leurs activités, mais ils privilégient les projets qui ont un impact réellement positif plutôt que ceux qui se contentent d'éviter les dommages environnementaux ou sociaux.