Énergies renouvelables en Asie du Sud-Est - Opportunités & Gamechangers

22/04/2020

Daniel Mallo, Responsable des ressources naturelles et des infrastructures pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale, a mis en lumière les opportunités, les tendances, les défis et les gamechangers dans le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est.

Malgré une forte dépendance historique au charbon, l'Asie du Sud-Est est en pleine transition vers les énergies renouvelables. Considérée comme l'une des régions à la croissance la plus rapide au monde, les perspectives globales en matière d'énergies renouvelables sont indéniablement prometteuses - si vous savez où chercher. Daniel Mallo, Responsable des ressources naturelles et des infrastructures pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale, a mis en lumière les opportunités, les tendances, les défis et les gamechangers dans le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est.    

Quelles sont les perspectives du secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

La transition vers les énergies renouvelables est incontestable et son potentiel dans cette région demeure considérable. Nous avons des pays dans cette région qui, malgré les défis posés par la crise actuelle du Covid-19, continuent d'afficher des taux de croissance élevés et une forte demande d'électricité. Si nous regardons les dernières projections de la Banque asiatique de développement, la majorité des pays d'Asie du Sud-Est devraient continuer d'afficher des taux de croissance du PIB positifs et une forte demande d'électricité. Donc, tout d'abord, les fondamentaux sont là pour la demande. 

Deuxièmement, la ressource renouvelable est généralement bonne dans la région, et troisièmement, l'énergie renouvelable est toujours une classe d'actifs qui attire de nombreux investisseurs, des investisseurs locaux et régionaux, mais de plus en plus d'investisseurs internationaux, qui cherchent à déployer des capitaux dans cette région en vue d'une croissance et de rendements plus élevés. 

Comment la situation actuelle liée au Covid-19 perturbe-t-elle le secteur des énergies renouvelables ?

L'épidémie de Covid-19 a entraîné la perturbation des marchés financiers et des marchés de la construction en eux-même en raison des mesures de confinement dans un certain nombre de pays. À court terme, nous allons constater plus de difficultés à procéder à la construction de projets d'énergie renouvelable, à accéder aux sites et à avoir des travailleurs disponibles, ce qui pourrait entraîner des retards et éventuellement la mise à disposition de tarifs liés au renouvelable. Nous allons également observer une augmentation du coût du capital et des coûts de financement pour les banques.

Cependant, ces perturbations ne signifient pas que l'industrie des énergies renouvelables s'arrêtera. À moyen terme, nous serons vraisemblablement confrontés à des retards dans les processus d'achat et d'appel d'offres des différents fournisseurs d'énergie. Cela pourrait entraîner des retards dans les projets en cours pour l'industrie au deuxième semestre de l'année 2020 et même l'année prochaine. 

De quoi avez-vous besoin pour attirer des investisseurs sur les marchés naissants des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?  

Ce qui est essentiel, c'est un cadre réglementaire stable et transparent, qui rendrait les marchés relativement jeunes des énergies renouvelables dans des pays comme le Vietnam, l'Indonésie et les Philippines attrayants pour les investisseurs. À mesure que l'industrie se développe et que les projets prennent de l'ampleur, la réduction des coûts devient le moteur clé au-delà de l'impulsion initiale d'une politique gouvernementale favorable, qui peut prendre la forme d'objectifs renouvelables ou de tarifs de rachat qui encouragent le déploiement de technologies d'énergie renouvelable. 

Quels sont les défis pour le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

Les incitations à court terme, telles que les tarifs de rachat temporaires, peuvent être contre-productives car elles ont tendance à expirer relativement rapidement. Cela peut être difficile et risqué pour les développeurs de précipiter leurs projets afin de respecter les échéances strictes de ces tarifs, et par conséquent cela peut faire reculer un peu l'industrie. 

Quel pays d'Asie fait figure de référence en matière d'industrie des énergies renouvelables ?

Taïwan a extrêmement bien réussi à développer une industrie des énergies renouvelables, principalement dans l'éolien offshore, car le gouvernement était clairement résolu à vouloir s'éloigner du nucléaire et du charbon et à promouvoir l'industrie des énergies renouvelables, de sorte qu'il a mis en place un cadre réglementaire transparent et permanent.

Quelle est l'humeur actuelle des investisseurs qui mobilisent des capitaux pour les énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

 

Premièrement, en raison de la volatilité actuelle des marchés de la dette publique et des actions, le coût du capital a considérablement augmenté. Lorsque nous parlons de financer un projet d'énergie renouvelable en Indonésie ou au Vietnam, il faut généralement plusieurs mois pour mettre en place ces financements. Cependant, dans un environnement où les institutions sont plus conservatrices et ont tendance à préserver le capital ou à allouer le capital de manière réduite, ce que nous continuons de voir, c'est que les énergies renouvelables restent une solution idéale pour les investisseurs. Alors que les institutions peuvent éviter les investissements dans les matières premières à la lumière de la volatilité accrue des prix, il existe encore des liquidités substantielles disponibles pour le secteur des énergies renouvelables, et pour l'énergie solaire en particulier.

Deuxièmement, même si le coût du financement a augmenté, les projets d'énergie renouvelable représentent un investissement à long terme, il y a donc une valeur énorme à financer, même à un prix élevé, des projets prêts à démarrer avec un contrat d'achat d'électricité (PPA) en place et la capacité de construire. Ainsi, nous ne devons pas fonder une décision de financement sur 20 ans uniquement sur la volatilité du marché au cours des dernières semaines, car il y aura probablement des opportunités au cours des 1-2 prochaines années pour optimiser le coût du financement.

Qu'est-ce qu'un gamechanger pour le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

Un gamechanger pour le secteur de l'énergie éolienne en Asie du Sud-Est pourrait être l'offshore. Par exemple, il y a deux ans, il n'y avait pas de mégawatts d'énergie éolienne offshore générés à Taïwan, mais aujourd'hui, il y a plus de 1 500 mégawatts générés par des projets actuellement opérationnels ou en construction (en savoir plus ici). La taille de ces parcs éoliens offshore peut être importante; un parc éolien offshore pourrait avoir une capacité de plusieurs centaines de mégawatts d'énergie, ce qui équivaut à de nombreux parcs solaires réunis. Donc, naturellement, nous voyons un fort potentiel pour l'éolien offshore dans l'accélération de la transition vers les énergies renouvelables dans des pays comme le Vietnam qui ont de longues côtes - et une bonne ressource pour l'énergie éolienne offshore. 

Daniel Mallo Head of Natural Resources & Infrastructure, Asia Pacific Societe Generale