Énergies renouvelables en Asie du Sud-Est - Opportunités & Gamechangers

22/04/2020

Daniel Mallo, Responsable des ressources naturelles et des infrastructures pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale, a mis en lumière les opportunités, les tendances, les défis et les gamechangers dans le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est.

Malgré une forte dépendance historique au charbon, l'Asie du Sud-Est est en pleine transition vers les énergies renouvelables. Considérée comme l'une des régions à la croissance la plus rapide au monde, les perspectives globales en matière d'énergies renouvelables sont indéniablement prometteuses - si vous savez où chercher. Daniel Mallo, Responsable des ressources naturelles et des infrastructures pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale, a mis en lumière les opportunités, les tendances, les défis et les gamechangers dans le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est.    

Quelles sont les perspectives du secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

La transition vers les énergies renouvelables est incontestable et son potentiel dans cette région demeure considérable. Nous avons des pays dans cette région qui, malgré les défis posés par la crise actuelle du Covid-19, continuent d'afficher des taux de croissance élevés et une forte demande d'électricité. Si nous regardons les dernières projections de la Banque asiatique de développement, la majorité des pays d'Asie du Sud-Est devraient continuer d'afficher des taux de croissance du PIB positifs et une forte demande d'électricité. Donc, tout d'abord, les fondamentaux sont là pour la demande. 

Deuxièmement, la ressource renouvelable est généralement bonne dans la région, et troisièmement, l'énergie renouvelable est toujours une classe d'actifs qui attire de nombreux investisseurs, des investisseurs locaux et régionaux, mais de plus en plus d'investisseurs internationaux, qui cherchent à déployer des capitaux dans cette région en vue d'une croissance et de rendements plus élevés. 

Comment la situation actuelle liée au Covid-19 perturbe-t-elle le secteur des énergies renouvelables ?

L'épidémie de Covid-19 a entraîné la perturbation des marchés financiers et des marchés de la construction en eux-même en raison des mesures de confinement dans un certain nombre de pays. À court terme, nous allons constater plus de difficultés à procéder à la construction de projets d'énergie renouvelable, à accéder aux sites et à avoir des travailleurs disponibles, ce qui pourrait entraîner des retards et éventuellement la mise à disposition de tarifs liés au renouvelable. Nous allons également observer une augmentation du coût du capital et des coûts de financement pour les banques.

Cependant, ces perturbations ne signifient pas que l'industrie des énergies renouvelables s'arrêtera. À moyen terme, nous serons vraisemblablement confrontés à des retards dans les processus d'achat et d'appel d'offres des différents fournisseurs d'énergie. Cela pourrait entraîner des retards dans les projets en cours pour l'industrie au deuxième semestre de l'année 2020 et même l'année prochaine. 

De quoi avez-vous besoin pour attirer des investisseurs sur les marchés naissants des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?  

Ce qui est essentiel, c'est un cadre réglementaire stable et transparent, qui rendrait les marchés relativement jeunes des énergies renouvelables dans des pays comme le Vietnam, l'Indonésie et les Philippines attrayants pour les investisseurs. À mesure que l'industrie se développe et que les projets prennent de l'ampleur, la réduction des coûts devient le moteur clé au-delà de l'impulsion initiale d'une politique gouvernementale favorable, qui peut prendre la forme d'objectifs renouvelables ou de tarifs de rachat qui encouragent le déploiement de technologies d'énergie renouvelable. 

Quels sont les défis pour le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

Les incitations à court terme, telles que les tarifs de rachat temporaires, peuvent être contre-productives car elles ont tendance à expirer relativement rapidement. Cela peut être difficile et risqué pour les développeurs de précipiter leurs projets afin de respecter les échéances strictes de ces tarifs, et par conséquent cela peut faire reculer un peu l'industrie. 

Quel pays d'Asie fait figure de référence en matière d'industrie des énergies renouvelables ?

Taïwan a extrêmement bien réussi à développer une industrie des énergies renouvelables, principalement dans l'éolien offshore, car le gouvernement était clairement résolu à vouloir s'éloigner du nucléaire et du charbon et à promouvoir l'industrie des énergies renouvelables, de sorte qu'il a mis en place un cadre réglementaire transparent et permanent.

Quelle est l'humeur actuelle des investisseurs qui mobilisent des capitaux pour les énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

 

Premièrement, en raison de la volatilité actuelle des marchés de la dette publique et des actions, le coût du capital a considérablement augmenté. Lorsque nous parlons de financer un projet d'énergie renouvelable en Indonésie ou au Vietnam, il faut généralement plusieurs mois pour mettre en place ces financements. Cependant, dans un environnement où les institutions sont plus conservatrices et ont tendance à préserver le capital ou à allouer le capital de manière réduite, ce que nous continuons de voir, c'est que les énergies renouvelables restent une solution idéale pour les investisseurs. Alors que les institutions peuvent éviter les investissements dans les matières premières à la lumière de la volatilité accrue des prix, il existe encore des liquidités substantielles disponibles pour le secteur des énergies renouvelables, et pour l'énergie solaire en particulier.

Deuxièmement, même si le coût du financement a augmenté, les projets d'énergie renouvelable représentent un investissement à long terme, il y a donc une valeur énorme à financer, même à un prix élevé, des projets prêts à démarrer avec un contrat d'achat d'électricité (PPA) en place et la capacité de construire. Ainsi, nous ne devons pas fonder une décision de financement sur 20 ans uniquement sur la volatilité du marché au cours des dernières semaines, car il y aura probablement des opportunités au cours des 1-2 prochaines années pour optimiser le coût du financement.

Qu'est-ce qu'un gamechanger pour le secteur des énergies renouvelables en Asie du Sud-Est ?

Un gamechanger pour le secteur de l'énergie éolienne en Asie du Sud-Est pourrait être l'offshore. Par exemple, il y a deux ans, il n'y avait pas de mégawatts d'énergie éolienne offshore générés à Taïwan, mais aujourd'hui, il y a plus de 1 500 mégawatts générés par des projets actuellement opérationnels ou en construction (en savoir plus ici). La taille de ces parcs éoliens offshore peut être importante; un parc éolien offshore pourrait avoir une capacité de plusieurs centaines de mégawatts d'énergie, ce qui équivaut à de nombreux parcs solaires réunis. Donc, naturellement, nous voyons un fort potentiel pour l'éolien offshore dans l'accélération de la transition vers les énergies renouvelables dans des pays comme le Vietnam qui ont de longues côtes - et une bonne ressource pour l'énergie éolienne offshore. 

« However, these disruptions do not mean the renewable energy industry will come to a stop. »

In the medium-term, we will face presumably delays in procurement and tender processes by the various energy utilities providers. This could lead to delays in the industry’s pipeline of projects for 2H2020 and even next year. 

What do we need to attract investors to the nascent renewable energy markets in Southeast Asia?

What is key is a stable and transparent regulatory framework and this would make the relatively young renewable energy markets in countries like Vietnam, Indonesia and Philippines appealing to investors. As the industry grows and the projects get bigger, then cost reduction becomes the key driver beyond the initial impetus of supportive government policy, which can take the form of renewable targets or feed-in tariffs that incentivise the deployment of renewable energy technologies. 

What are some challenges to the renewable energy industry in Southeast Asia?

Short-term incentives, such as temporary feed-in tariffs, can be counterproductive as they tend to expire relatively soon. This can make it difficult and risky for developers to rush their projects to meet these tariffs’ hard deadlines, and as a result this can push the industry back a little. 

Which country in Asia is good benchmark for having a strong renewable energy industry?

Taiwan has been extremely successful in developing a renewable energy industry, primarily in offshore wind, because there was a clear resolve by the government that they wanted to move away from nuclear and coal and promote the renewable energy industry, so they put in place a transparent and permanent regulatory framework.

What is the current mood of investors raising capital for renewable energy in Southeast Asia?

Firstly, due to the current volatility in the public debt and equities markets, the cost of capital has gone up considerably. When we talk about financing a renewable energy project in Indonesia or Vietnam, it tends to take longer, several months, to put those financings in place. However, in an environment where the institutions are more conservative and tend to preserve capital or allocate capital in a reduced manner, what we continue to see is that renewable energy remains a sweet spot for investors. While institutions may shy away from commodities-based investments in light of the increased price volatility, there is still substantial liquidity available for the renewable energy space, and for solar energy in particular.

Secondly, even if the cost of financing has gone up, renewable energy projects represent a long-term investment, so there is tremendous value to finance, even at a premium, shovel-ready projects with a Power Purchase Agreement (PPA) in place and the ability to build. So, we should not base a 20-year financing decision purely on the market volatility over the past few weeks as there are likely to be opportunities in the next 1-2 years to optimise the cost of financing.

What is a gamechanger for the renewable energy sector in Southeast Asia?

A gamechanger for the wind energy sector in Southeast Asia could be going offshore. For instance, two years ago there was zero megawatts of offshore wind power generated in Taiwan, but today there is in excess of 1500 megawatts generated by projects that are currently operational or under construction (read more here).

The size of those offshore wind farms can be significant; an offshore wind farm could have a capacity of several hundreds of megawatts of power which is the equivalent of many solar farms put together. So naturally we see a strong potential for offshore wind to accelerate the renewable energy transition in countries like Vietnam which have long coastlines -and good resource for offshore wind power. 

« The renewable energy transition is an unstoppable force. Asia, particularly South East Asia, is starting from a lower base but things will only accelerate from here, with global investors focusing on the region as they see greater growth potential and better returns compared to mature markets. Renewable energy is in the sweet spot with respect to the ability to raise capital, as many investors are increasingly shying away from fossil fuel investments and channeling increasingly large amounts of capital into the renewable energy space »

Daniel Mallo
Daniel Mallo Head of Natural Resources & Infrastructure, Asia Pacific Societe Generale