Les grands fonds de pension du moment accélèrent les investissements dans les énergies renouvelables

09/09/2021

Les régimes de retraite sont-ils devenus des précurseurs pour les investisseurs institutionnels du monde entier ? Très attentifs à l'évolution des mandats, les fonds de pension d'Amérique du Nord soulèvent de des questions auprès de leurs partenaires bancaires depuis 2021. Ceci reflète une évolution des priorités - en particulier en ce qui concerne l’ESG et la durabilité, mais dans l’équilibre d'allocation entre des produits traditionnels des marchés publics et les actifs réels qui correspondent au profil de risque et aux exigences de responsabilité à long terme que les fonds de pension doivent respecter.

Cette fusion entre l'objectif et la performance n'a jamais été aussi pertinente qu’avec l'investissement dans les énergies renouvelables. De nombreux géants américains et canadiens concentrent leurs efforts et leurs dollars dans le sponsoring de projets à travers le monde. Ces incursions prometteuses demandent différents domaines d'expertise, des relations et des structures de financement de la part de leur partenaire bancaire.

Olivier Akian, qui pilote le coverage des institutions financières pour Société Générale au Canada, déclare : "Lorsque nous conseillons les caisses de retraite sur leurs investissements dans les énergies renouvelables, nous nous nous appuyons sur des experts, en particulier ceux de notre équipe de financement, des infrastructures et des énergies renouvelables, ainsi que nos équipes des activités de marché pour fournir les conseils et les services dont nos clients ont besoin." Ensuite, ces engagements ont permis de développer une nouvelle méthode pour concevoir, financer et exécuter ces projets avec succès et de manière répétée.

Examiner les actifs réels 

D'un point de vue philosophique, les raisons qui pousseraient les fonds de pension à mettre l'accent sur l'infrastructure des énergies renouvelables sont évidentes : une des premières choses qui pourraient vous venir à l’esprit est un investissement durable et un parc d'éoliennes dans un vaste paysage.  D’un point de vue institutionnel, les énergies renouvelables constituent également une voie directe vers une efficacité basée sur l’ESG, et de nombreuses équipes d'investissement incitent désormais leurs membres à surperformer dans ce domaine.  
Cela dit, même si les énergies renouvelables sont un choix naturel, M. Akian affirme que de nombreux fonds de pension sont aussi susceptibles de les préférer pour leurs attributs financiers d’actifs réels ; après tout, il existe aujourd'hui une myriade de moyens d'obtenir une exposition similaire dans des titres négociables. La question qui se pose est alors de savoir pourquoi s'engager dans ce secteur énergétique en pleine croissance sur la base de financement de projet ou d'un partenariat public-privé (PPP). 

Les réponses sont à la fois simples et profondes. D’abord, selon M. Akian, chaque opportunité est unique. "Comme tout investisseur, les fonds de pension aiment être les premiers sur la ligne. Adopter cette approche leur permet d'analyser l'étendue des opportunités dans le domaine des énergies renouvelables, en s'appuyant sur leur taille et leur réputation pour créer des investissements adaptés aux exigences de risque et très différenciés." 

Ensuite, un autre élément de réponse concerne les garanties en termes de temps et de contrôle : les accords de concession s'étendent généralement sur plusieurs décennies et sont souvent soutenus par le gouvernement, ce qui signifie qu'un taux de rendement attractif pourrait rester quasi verrouillé. Enfin, et ce n'est pas anodin, il y a la valeur du message clair et concret que ces fonds peuvent transmettre au public - inspirant la fierté de mener une transition énergétique de manière plus simple qu'avec une allocation.

Approche holistique et coordonnée

Bien entendu, les raisons qui font la singularité de ce secteur le rendent également intéressant pour les équipes de la banque d'investissement. Bénéficier de conseil est indispensable pour incorporer ces projets dans le portefeuille d'un fond. Même pour les grands mandats qui ont l'habitude d'avoir des investissements privés en infrastructure dans leur offre, dimensionner des actifs réels pour atteindre la parité est un défi et exige une approche holistique et coordonnée, et des efforts par-delà les continents.

Qu'il s'agisse de routes à péage, de services publics, d'énergies renouvelables ou d'immobilier, cette approche commence par la recherche et l'évaluation de projets, la structuration du financement nécessaire à chaque étape, le développement potentiel du marché pour les partenaires externes, la rédaction d'accords pour les risques externes et les imprévus, et enfin l'évaluation de l'impact du projet sur l'exposition restante des fonds de pension dans un certain nombre de classes d'actifs. Selon Akian, alors que la tentation serait de considérer chacun de ces projets comme un cas unique, "le véritable objectif est de créer un partenariat opérationnel capable de les développer de manière continue et de bout en bout, en travaillant sur les défis tactiques mais aussi en pensant stratégiquement aux objectifs plus larges du client".

Ensuite, Société Générale s'efforce de conseiller le fond de pension sur la façon dont ce nouvel actif accroît plus largement son impact sur le développement durable; ainsi que sur les domaines dans lesquels un travail supplémentaire pourrait être effectué dans le but d’ajuster leurs avoirs pour y inclure des types d'actifs qui les aideront à réaliser leurs objectifs en matière d'investissement. 

Le nouveau devient normal

À mesure que les actifs réels prennent une place plus importante dans l'avenir des régimes de retraite, il sera impératif pour les partenaires bancaires d'élaborer de nouveaux processus d'investissement en conséquence. Les énergies renouvelables resteront un point d'attention clé, car les investisseurs continuent de prendre davantage de mesures dans le but de réduire ou de compenser les émissions de carbone, et les gouvernements du monde entier mettent en place des programmes d'incitation et de nouvelles façons d'attirer le financement institutionnel. Une fois les risques gérés efficacement, il y a beaucoup de bonnes raisons pour ne pas manquer ces opportunités - être le visage de la dernière révolution industrielle aux yeux de l'histoire pourrait bien en être une.
Dans le même temps, les fonds de pension américains et canadiens continuent de s'étendre à d'autres projets à rendement plus élevé et à de nouvelles classes d'actifs, comme les projets de fibre optique et de connectivité à large bande, la construction de centres de données et l'investissement dans des ‘’gigafactories’’, ainsi que dans les infrastructures de chargement de véhicules électriques, pour ne citer que quelques exemples. Devenant plus diversifiées au fil du temps, ces participations en actifs réels ne feront que grandir et gagner en complexité pour les grands investisseurs - pas seulement pour les pensions, mais aussi pour les propriétaires d'actifs de toutes sortes à l'échelle mondiale.

"C'est la principale raison pour laquelle nous avons décidé d’intégrer nos capacités de financement et de conseil dans ce domaine", déclare Akian.  "Être un véritable partenaire pour prendre en charge ce qui semble nouveau aujourd'hui et guider nos clients vers ce qui deviendra la normalité demain."